COMMUNIQUE DE LA SECTION PCF DE LA SEYNE SUR MER : SPORT D’ELITE OU SPORT POUR TOUS ?

 

                                                                                            La Seyne-sur-Mer, le 11 juin 2018,

La Région PACA, dirigée par la droite LR/UDI, a pris la décision arbitraire de modifier ses critères d’attributions de subventions impactant sévèrement le cadre de sa politique sportive.

Ce signal n’est autre que la démonstration d’un choix ultra-libéral qui vise à privilégier les intérêts commerciaux de quelques grands groupes économiques ou associations sportives professionnelles aux dépens des associations réunissant amateurs et bénévoles.

Cette politique est qualifiée d’« ambitieuse » mais à qui profite l’ambition ? Est-il sportivement ambitieux de promouvoir l’économie de marché, l’attractivité et l’investissement du privé dans la sphère sportive ?

Ce prisme économique ne considère en aucun cas le Sport comme vecteur d’égalité républicaine mais encourage l’intrusion de logiques marchandes au niveau des performances sportives.

L’ambition quasi exclusive de sanctifier le sport de haut niveau et l’élitisme individuel au détriment des collectifs d’associations ébranle la visée démocratique que doit servir le Sport.

Cette démarcation franche des ambitions émancipatrices et citoyennes du « Sport pour tous » sonne le glas d’un démembrement du tissu associatif sportif, malmené par la baisse drastique de ses subventions et ébranlé par la suppression des contrats aidés.

Le colossal investissement financier conjoint de la Région PACA, du CD 83, du CD 13 et de la Métropole TPM pour la réfection du circuit Paul Ricard [versement échelonné sur plusieurs années de plus de 50 millions d’euros d’argent public] constitue l’irréfutable illustration de l’injuste préférence accordée au sport d’élite qui ne concerne qu’une frange aisée de la population adepte du sport-spectacle.

Si la pratique sportive automobile doit être soutenue, c’est la très sélective et inégale répartition de ces moyens financiers qu’il s’agit de dénoncer couplés à cette dimension exagérément lucrative qui ternit les valeurs du Sport.

Ces orientations se heurtent aux choix progressistes de la municipalité de La Seyne-sur-Mer qui continue de préserver la vitalité associative sportive sur son territoire tout en ne pouvant regrettablement compenser les renoncements délibérés des autres collectivités sous le joug d’une vision libérale et macroniste !

Plus que jamais, la section PCF de la seyne sur mer se tient au côté des associations sportives ou socio-éducatives, indispensables à la vie démocratique d’une commune.

Mobilisons-nous, pratiquants, adhérents, dirigeants, bénévoles et partis politiques progressistes   afin de dénoncer et de lutter contre la propagation d’une vision mercantile et oligarchique du Sport.

 Pour la section PCF de la Seyne sur mer

 Denis GERNER  secretaire de la section

 

 

Laisser un commentaire