Discours Fin de mandat – Délégation Sport  04/03/2020 :Bonjour à toutes et tous, che(è)r(e)s agents et collègues,

Discours Fin de mandatDélégation Sport

04/03/2020

Bonjour à toutes et tous, che(è)r(e)s agents et collègues,

L’évidence est plus que perceptible : nous voici arrivés au terme du mandat en cours à l’approche des échéances électorales des 15 et 22 mars prochains, ce qui motive cette dernière rencontre officielle entre nous dans le cadre de la délégation Sport, à laquelle j’ai eu l’immense plaisir de me consacrer pendant près de 6 ans.

Mon discours aura sans nul doute un caractère éminemment sportif et j’aurais à cœur de vous rappeler une fois encore l’engagement politique qui nous a guidé : celui d’insuffler une culture du sport auprès de tous les publics seynois en leur permettant de pratiquer une activité sportive régulière.

La démocratisation de la culture sportive aura constitué le dénominateur commun de notre collaboration au cours du présent mandat, et cet objectif devra être poursuivi et amplifié lors du prochain au regard de la dynamique sportive de notre ville.

En toutes occasions, notre Municipalité s’est saisie de l’opportunité de multiples démonstrations festives et sportives en faveur d’un public éclectique et intergénérationnel, cœur de cible de notre intervention quotidienne.

Nos savoir-faire sont nombreux, reconnus et appréciés. Nous les mettons chaque jour à l’épreuve de pratiques sportives en constante évolution.

Par nos diverses actions municipales, nous savons rassembler un public intergénérationnel des Écoles Municipales des Sports [EMS] au Centre de Loisirs Adultes Municipal [CLAM].

Dans nos quartiers également, nous savons offrir un cadre festif et ludique à la pratique sportive de manière à sensibiliser une diversité de publics plus ou moins familiarisés avec cette culture sportive. Nous savons y déployer des interventions, des démonstrations et des sensibilisations sportives multiples.

Désormais, le quartier de Berthe est doté d’un équipement polyvalent et structurant dédié au sport et à la jeunesse : l’ESAJ ne désemplit pas.

Aujourd’hui le gymnase BAQUET est  en train d’être rénové pour le plus grand bien des associations sportives  et en  septembre il  sera opérationnel pour tout le monde sportif. IL restera d’autres sites sportifs  à rénover et je pense à LERY, à Squilacci  , à  Renan  etc…pour le prochain mandat 2020/2026 .

Nous savons organiser des manifestations festives réunissant les divers acteurs du mouvement sportif auxquels s’agrègent une diversité de pratiquants libres et amateurs, ce qui nous donne l’occasion de renouer avec le concept initial de notre « Faîtes du Sport ».

Soucieux de considérer la dimension populaire de la pratique sportive et garants du « Sport pour tous », nous savons adapter notre offre à certains publics spécifiques identifiés comme éloignés ou en marge de la pratique sportive.

Ce public écarté des circuits sportifs classiques se compose des femmes, des personnes en situation de handicap, des jeunes, des seniors et des personnes détenues. Nous devons déployer vers eux de nouveaux moyens pour leur donner accès à la pratique sportive.

L’action socio-sportive est ainsi particulièrement bien ancrée à La Seyne-sur-Mer et propose à son public des « parcours sportifs » émancipateurs qui les conduisent des « pieds d’immeuble » au littoral des Sablettes en décloisonnant en permanence l’offre sportive. La culture sportive a cette capacité de bouleverser et de renverser les échelles sociales.

Le sport seynois s’efforce de rayonner sur l’ensemble de ses quartiers en ménageant toujours une échelle de proximité, ce qui rend le sport réellement accessible. Cette volonté de créer des liaisons inter-quartiers en implantant divers dispositifs sportifs pérennes converge avec ce souhait constant d’aménager des espaces sportifs mixtes qui tiennent compte de la spécificité et des besoins de chaque public.

Nous sommes extrêmement fiers de la contribution de notre service des Sports à cet élan social en complément des diverses autres initiatives qu’il conduit auprès du mouvement sportif seynois, associatif, amateur ou professionnel, que nous remercions pour son étroite collaboration avec nos services et nos ambitions.

L’objectif latent d’une démocratisation de la culture sportive à l’échelle du territoire constitue l’orientation politique générale de notre Projet Sportif Local, qui fonctionne comme référent de notre intervention municipale. Vous en êtes les garants pour le prochain mandat.

Au terme de mon mandat, nous remercions très chaleureusement l’administration du service des Sports, tout particulièrement sa Directrice Valérie VERDEYEN-BELTRA, qui a été notre interlocutrice quotidienne.

De très sincères remerciements à l’ensemble des agents du service qui ont donné corps à notre engagement politique. Continuez de défendre le service public sportif, c’est un impératif pour honorer ce vœu de démocratiser le sport pour tous partout.

Mes remerciements s’adressent également à Fanny MAGAGNOSC, Directrice Générale Adjointe, qui a contribué avec constance et patience à notre challenge sportif.

Six années ne peuvent suffire, l’effort doit être amplifier pour conquérir de nouveaux publics, jeunes ou vieillissants, amateurs ou licenciés, valides ou invalides, adeptes du sport ou « empêchés ». Le Projet Sportif Local reste la matrice de notre action municipale : ayons l’ambition de mettre en place de nouveaux dispositifs qui nous fassent réussir.

Il nous faut évidemment remercier tous ces sportifs, amateurs, licenciés ou professionnels. Sportifs accomplis ou sportifs du dimanche, ils fédèrent par leur énergie une communauté autour de pratiques épanouissantes dans une entente mutuelle.

Pour conclure une dernière fois, je citerai Camus, qui a pratiqué le football sous le soleil algérien et qui s’est émancipé par ce biais de sa misère sociale avant de devenir l’écrivain qu’on connaît :

« Pour moi je n’ai connu que le sport d’équipe au temps de ma jeunesse, cette sensation puissante d’espoir et de solidarité qui accompagnent les longues journées d’entraînement jusqu’au jour du match victorieux ou perdu. Vraiment, le peu de morale que je sais, je l’ai appris sur les terrains de football. »

Continuez de donner au sport ce pouvoir émancipateur : c’est tout le rôle gratifiant d’un fonctionnaire territorial.

Merci à toutes et tous.

Christian BARLO, Adjoint au Sportifs

Daniel BLECH, Conseiller Municipal aux Infrastructures sportives