BLOG des élus de gauche seynois et de l’écologie :La Corniche et autres valorisations durables du patrimoine et du littoral;

 

Depuis 2009, Sans relâche, il a fallu lutter pour La Corniche

La ville seule ne pouvant assumer les travaux de réfection, (estimés à 40 millions d’euro), nous avons rouvert en 2009 le dossier. Lâchés et méprisés par le Département à qui la ville avait cédé les 4.5 kilomètres de Voirie par délibération sous la mandature d’Arthur PAECHT, nous aurions pu espérer que nos conseillers départementaux s’emparent du dossier mais force est de constater qu’il n’en a rien été. Nous nous sommes donc tournés vers la Métropole, qui en 2019 a confirmé son aide. Les études et les travaux sont financés dès à présent et permettront de terminer l’ouvrage sur lequel nous avons entrepris de multiples interventions : réseaux pluvial et d’assainissement, passage de la fibre optique, réfection ciblée de voirie, création de parkings. Nous nous sommes réjouis de l’ intervention tant attendue sur la Grande Jetée de la Rade dont la dégradation l’empêchait de jouer son rôle protecteur et causait bien des détériorations sur notre corniche réalisée sur des enrochements.

Depuis le fort de l’Eguillette jusqu’à la Baie du Lazaret, de Saint Elme au Cap Sicié, nous avons adopté le parti pris de 2008 à 2020, d’une approche raisonnée et écologique de la préservation du patrimoine qui permette l’activité humaine, économique, sociale ou culturelle tout en assurant son maintien et sa croissance compatible avec un développement durable.

Dès 2011, ce sont 910 hectares de terre qui ont été intégré dans le dispositif Natura 2000 et en 2015, 430 hectares de mer.

En 2015, nous avons fait évoluer la ZPPAUP en AVAP, avec des contraintes renforcées pour préserver le charme naturel historique des paysages et des activités. Nous avons élargi les périmètres des ports de Balaguier, du Manteau, de Tamaris, de la petite Mer, préservé les cabanes sur pilotis et les parcs aquacoles, ainsi que divers aménagements du littoral tels que les appontements, cales, rampes d’échouage, plages, comme autant de trésor à préserver. En 2016, nous avons obtenu le classement en Site Patrimonial Remarquable (SPR)

 

Ports, plages, qualité des eaux : les labels se succèdent

Le désensablement du Port de Saint ELME par la création d’un chenal d’avivement, la re-création de la courantologie ont fait l’objet de nombreuses années de travail conjoint de la Métropole, de la Ville et des usagers. Le projet est enfin en passe d’être financé et mis en œuvre.

Comme pour la réfection de la corniche, le financement de la réhabilitation du centre- ville, n’y voyez là aucun pouvoir magique de la nouvelle majorité, mais des années de travail … saluées par l’obtention de Labels nationaux :

 

 

Station balnéaire en 2008

Patrimoine du XXe siècle pour la mise en valeur du Hameau des Sablettes

Pavillon Orange 3 étoiles pour notre organisation en matière de sauvegarde et de protection des populations face aux risques majeurs depuis 2011

Les rubans du Patrimoine pour la réhabilitation de la Maison de l’Habitat, La maison du patrimoine et la bibliothèque théâtrale en 2011 et 2014

Mémoires des ports en Méditerranée depuis 2014

Commune touristique depuis 2015

Pavillon bleu depuis 2016 pour nos plages et nos efforts pour la gestion des déchets, de leur environnement en général, les actions d’éducation à l’environnement marin et l’intégration de la dimension handicap avec des aménagements d’accès à la mer et à la baignade : Tapis, tire à l’eau et hippocampes

Ports propres en 2018

 Ville et village fleuris, deuxième fleur en 2012, troisième en 2017 et en 2018, prix spécial du jury pour notre démarche « Nature et citoyenneté ».

Là encore, force est de constater… les faits.

https://laseynesurmerhabiterlaville.over-blog.com/2021/02/la-corniche-et-autres-valorisations-durables-du-patrimoine-et-du-littoral.html?fbclid=IwAR3Rr_LEn9I5kPT2QrhIflUjwkO5ucMm66YlVKqPnFtEryoF4gBf3UVRYpY