Bien être à ST Musse !!!

Ainsi s’intitule le communiqué de la direction du CHITS présentant le programme de son initiative “dédiée au personnel hospitalier” le 4 juillet ! Humour…noir ou provocation, au moment où les grèves des personnels sonnent le tocsin pour dénoncer leurs conditions de travail dans la plupart des hôpitaux publics de France ? La situation aux urgences et dans les SAMU est particulièrement préoccupante.

Initiative annoncée à la veille du rassemblement national des hospitaliers à l’appel de FO, de la CGT et de Sud, devant le ministère des finances avant de se rendre au ministère de la santé pour y être reçus par la ministre Agnès Buzin. Pur hasard sans doute ?

Les services de l’hôpital organisent 20 ateliers destinés au personnels…histoire de leur apprendre notamment à mieux se relaxer entre autre, grâce au service “Santé au travail” ! Ils apprécieraient d’en avoir le temps. Du moins celles et ceux qui accumulent des heures supplémentaires qui ne peuvent être récupérées. Une petite journée ludique et pédagogique, ça ne peut faire que du bien !

Voilà qui va donner du grain à moudre au dialogue social, à n’en pas douter. La direction feint de ne pas entendre que les revendications des personnels soignants, techniques et administratifs ne portent pas sur la qualité médicale des équipes soignantes et des soins proposés. Elle porte sur les moyens humains et matériels qui leur manquent pour pouvoir répondre aux exigences objectives de qualité des soins, dans l’intérêt des personnels et des patients ? On n’en prend pas le chemin.

Conditions de travail, rémunérations, organisation du travail (par la direction) sont en cause car elles résultent de choix politiques qui visent à réduire les dépenses publiques dans tous les services publics promis à la privatisation. Les ARS et les directions des hôpitaux sont payés pour cela.

Les personnels l’ont bien compris. Certains s’y résignent, d’autres pas.

La surdité se soigne aussi. Y a-t-il un atelier de prévu ?

René Fredon